Artiste : Brouwer Leo & Orquesta de Cordoba

Référence : GHA 126.046

Disponibilité : En stock

Prix : 18,00€
Qté :
(0 avis)   (0 avis)  |   Écrire un avis
Genre : Classique

Ce deuxième enregistrement réalisé avec la complicité de l'Orquesta de Cordoba placé sous la direction du chef et compositeur cubain Leo Brouwer est consacré, comme le précédent, au répertoire contemporain pour guitare et orchestre et propose trois concertos pour deux instruments composés entre 1985 et 1995. Le label GHA reste fidèle aux objectifs qui ont déterminé l'élaboration du premier projet (GHA 126.025) à savoir la présentation, par plusieurs guitaristes réunis sur un même album, d' oeuvres encore non enregistrées. 
Le guitariste grec Costas Cotsiolis poursuit ici son intégrale de l' oeuvre pour guitare de Leo Brouwer (GHA 126.040), en proposant le premier enregistrement existant du double concerto pour guitare et violon Omaggio a Paganini dans lequel il a pour partenaire la violoniste cubaine Isel Rodrigez Trujillo. 
Les brésiliens Sérgio et Odair Assad présentent, eux, le premier enregistrement du Concêrto para dois violoes de leur compatriote Edino Krieger. L'idée a surgi tout naturellement d'accueillir sur ce même album le concerto d'Astor Piazzolla pour guitare et bandonéon. Eduardo Isaac y a pour partenaire le talentueux bandonéoniste argentin Marcelo Nisinman. 

Le concerto pour violion et guitare Omaggio a Paganini est fait de "lieux communs", de clichés, de topiques. On peut y observer la présence intentionnelle d'une série d'éléments propres à la technique du violon et de la guitare que le bon goût conseillerait plutôt d'éviter, usage en est fait au point de friser par moments l'hommage au kitsch. Que l'auditeur se prépare à l'ironie ou à la farce, ... ou à tout le contraire ! Parfois, une séquence tout à fait prévisible se termine par des sonorités brutales, une sorte de "dé-composition", une dissection du cliché. L'orchestre joue à la manière de Vivaldi pendant que les solistes pratiquent leurs exercices dans le style de Paganini.
Leo Brouwer

Comme la Ritmata, composée en 1974, le Concerto pour deux guitares et cordes, écrit vingt ans plus tard, est une oeuvre de virtuosité, extrêmement difficile pour les deux solistes. Cette oeuvre, dédiée à Sérgio et Odair Assad, est une commande du label belge GHA Records. Dans l'ensemble de ce concerto, j'ai cherché à exploiter au maximum la diversité de l'univers sonore des guitares. Dans le premier mouvement, Toccata, l'aspect dynamique et rythmique des instruments solistes prédomine, souligné par des traits de percussion. Musicalement, j'y utilise des éléments issus de la rythmique afro-brésilienne et quelques accentuations caractéristiques de la bossa-nova brésilienne. Dans le second mouvement, Sonares, l'accent est mis sur la beauté du timbre et sur l'expressivité de la guitare comme instrument soliste. Dans ce mouvement, j'utilise des gammes modales et des "touches instrumentales" caractéristiques de la musique populaire du Nordeste du Brésil; je les traite dans une atmosphère contemplative, dans un tempo libre et de caractère improvisé, ponctué de figures minimalistes ou clusters d'appui des cordes, créant ainsi une espèce de voyage sonore suspendu dans l'espace. Dans le mouvement final, Volatas, j'exploite l'extrême mobilité digitale de la guitare, capable de produire des figures vertigineuses mais toujours claires et précises dans leurs contours. Une section intermédiaire évoque à nouveau le Nordeste, sur un motif de baião, interrompant momentanément ce vertige, une cadence des solistes lui succède jusqu'à ce que le rythme vertigineux reprenne et conduise au final.
Edino Krieger

Le concerto pour guitare et bandonéon d’Astor Piazzolla fait partie de l'ensemble des compositions originales qu'il dédie à la guitare à partir des années 1980. Créé à Liège par Cacho Tirao et 
Astor Piazzolla en 1985, ce concerto est construit selon un schéma progressif, comme une espèce de grand crescendo partant d'une note de guitare, seule, et se terminant sur un puissant accord final qui réunit les solistes et l'orchestre. L'introduction de caractère libre est confiée d'abord à la guitare rejointe bientôt par le bandonéon dans un duo nostalgique jusqu'à ce que l'ensemble des cordes donne l'entrée du second mouvement, une milonga au tempo modéré. Le troisième mouvement du concerto est un tango au rythme pesant et marqué dans lequel on retrouve la saveur unique et l'énergie exceptionnelle qui se dégagent du nuevo tango d'Astor Piazzolla.

Écrire un avis

Note : Le HTML n’est pas pris en charge !

Évaluation : Mauvais Bon

Saisir le code ci-dessous :

No Compositeur Titre Commentaires Durée Extraits
1 Leo Brouwer Omaggio a Paganini
Pasacalle
Costas Cotsiolis
Isel Rodriguez Trujillo, Violin
07:28
 
2 Leo Brouwer Omaggio a Paganini
Interlude - Cadenza
Costas Cotsiolis
Isel Rodriguez Trujillo, Violin
04:48
 
3 Leo Brouwer Omaggio a Paganini
Concerto grosso
Costas Cotsiolis
Isel Rodriguez Trujillo, Violin
09:09
 
4 Edino Krieger Concierto para dois violðes
e cordas
Toccata
Sérgio & Odair Assad 06:11
 
5 Edino Krieger Concierto para dois violðes
e cordas
Sonares
Sérgio & Odair Assad 09:22
 
6 Edino Krieger Concierto para dois violðes
e cordas
Volatas
Sérgio & Odair Assad 05:47
 
7 Astor Piazzolla Concierto para guitarra, bandoneon y arcos
Introduccion
Eduardo Isaac
Marcelo Nisinman, bandoneon
04:26
 
8 Astor Piazzolla Concierto para guitarra, bandoneon y arcos
Milonga
Eduardo Isaac
Marcelo Nisinman, bandoneon
06:24
 
9 Astor Piazzolla Concierto para guitarra, bandoneon y arcos
Tango
Eduardo Isaac
Marcelo Nisinman, bandoneon
06:30